Aller au contenu principal

Olivier de Serres

Vie du Lycée Agricole Olivier de Serres

Projet : "Mieux se connaître pour mieux se respecter";"Ouverture citoyenne"

 

Cette action se révèle l’occasion de poursuivre le travail engagé auprès des classes de Première Professionnelle Conduite et Gestion d’une Exploitation Agricole et Service aux Personnes et Aux Territoires, dès la Seconde, dans un projet global de prévention des violences scolaires et de valorisation des filières professionnelles.

 

L’idée est de travailler en petits groupes : ceux-ci ont été formés par les élèves, par affinité. Cela permet en effet d'instaurer plus facilement un climat de confiance, ce qui facilite l'émergence des représentations et l'expression des opinions. Les points de vue de chacun sont alors partagés et discutés.

 

 Les thèmes abordés sont validés par l'ensemble du groupe en début de chaque séance. Celles-ci s'articulent autour de débat d'idées (« Quelles sont mes opinions sur un sujet de société ») et de temps d'échange plus personnels et plus impliquant (« Comment moi je fonctionne dans cette société, qu'est-ce que je ressens face à celle-ci »). Par exemple, dans un premier temps, on utilise l'outil d'animation « Le mur des insultes » : il s’agit d’un brainstorming sur les insultes qu'ils-elles connaissent (démarche qui peut interloquer les élèves!). Puis on classe celles-ci en fonction de ce qu'elles veulent dire réellement, de ce qu'elles représentent.  Cela permet de repérer l'aspect social que recouvre celles-ci ; elles renvoient en effet très majoritairement à la sexualité (surtout celles des femmes et des gays), aux origines des personnes (ethnique et culturelle), aux classes sociales. Ainsi peut être travaillée la question des stéréotypes en tout genre (émergence, fonction sociale et conséquences). Dans un second temps, on renvoie sur un aspect plus personnel avec un thème de discussion tel que « Une fois où je me suis fait insulter et où cela m'a dérangé ». Ceci favorise le lien entre individualité et société, et d'appréhender comment l'un influence l'autre et vice-versa.

 

Ainsi des thèmes, comme l'homosexualité, le racisme, le sexisme, mais aussi des thèmes plus spécifiques à leur vie au lycée, ou leur de vie de classe, ont pu être abordés. Notons que les premiers sujets ne sont pas neutres et ont parfois générés de vives discussions (Mariage pour tous, immigration…) !

 

Ces différentes thématiques servent de support à une meilleure connaissance de soi (ce que je ressens, ce que je pense, comment je l'exprime) mais aussi une meilleure connaissance entre les élèves (ce qu'il-elle ressent, ce qu'il-elle ressent, comment il-elle l'exprime).

 

Les événements du 7 janvier 2015 (attentats de Charlie Hebdo), ont suscité bien sûr de fortes réactions, et un réel besoin de s'exprimer. L'espace de parole (un atelier de parole a eu lieu le lendemain même !) a alors été l’occasion de déposer les émotions émergeant, et de discuter autour des valeurs républicaines et citoyennes.

 

Le financement de l’action est assuré en grande partie par la Région Rhône-Alpes, dans le cadre des projets « Eurêka ».